LABORATOIRE DE L’E.T.A

Le projet, issu d’un concours restreint pour l’exécution des bâtiments d’exploitation de l’ ETA (usine de traitement des eaux) à Lever, s´est révélé d’une complexité insoupçonnée.
L’objectif était l’intégration des édifices d’exploitation dans le paysage naturel, où devait, parallèlement au projet, venir s’insérer les infrastructures de l’ETA.
Un retour sur le site a validé notre première impression: le paysage nous est apparu comme une toile, où s’équilibrait horizontalement les plans monochromatiques du versant et du fleuve, cousus au centre par le graphisme linéaire des bâtiments en construction.
De retour à l’atelier nous étions convaincus que, dans certains contextes, il était préférable de ne pas manifester d’originalité…
“En vérité, il y a en même temps quantité insuffisante et excessive d’Architecture.
Insuffisante pour l’essentiel, excessive pour le futile.
Insuffisante dans l’élémentaire et excessive dans le maquillage généralisé que l’on nomme aujourd’hui Architecture” (Paul Chemetov).
Indépendamment de l’annulation du concours (changement des options programmatiques du promoteur), en reconnaissance du travail présenté, il nous a été remis le projet des Laboratoires.